Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/affbf12645f1ed5fb94797c759ae591c/web/memo/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/affbf12645f1ed5fb94797c759ae591c/web/memo/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
L'Echo d'Ancenis met en lumière Mes mots pour Mémo ! | Mes mots pour mémo L'Echo d'Ancenis met en lumière Mes mots pour Mémo ! | Mes mots pour mémo

Actualites

L’Echo d’Ancenis met en lumière Mes mots pour Mémo !

Le journal l'Echo d'Ancenis m'a interviewée pour parler de la biographie

Après 5 années d'activité, mon entreprise intrigue toujours autant... La journaliste correspondante de l'Echo d'Ancenis retrace mes expériences depuis 2019.  Une belle interview pour faire comprendre mon métier, le profil des narrateurs et la passion qui m'anime depuis 5 ans, après une quarantaine de livres écrits à mon actif...

L’Echo d’Ancenis met en lumière Mes mots pour Mémo !

« Je suis une plume sans jugement »

« Depuis cinq ans, Audrey Deniaud travaille comme biographe. Elle a sorti une quarantaine de livres pour ses clients avec son entreprise « Mes mots pour Mémo ». Elle raconte cette expérience de vie.

Qui s’adresse à vous ?

Cela peut être des entreprises, qui me demandent de retracer leur histoire, mais ma cible principale est représentée par les particuliers. Je rencontre des personnes âgées qui veulent transmettre, mais aussi des gens plus jeunes comme des chefs d’entreprise, qui ont dû prendre seuls des décisions et qui ont envie de transmettre leur parcours. Je vois aussi des femmes qui veulent déposer dans un livre pour leurs enfants des choses douloureuses, des traumas ou un deuil, parce que la parole était trop difficile.

Comment travaillez-vous ?

Pour 30 à 40 % des particuliers que j’accompagne, je m’attache à retrouver la chronologie d’un parcours de vie. Des personnes ont des classeurs entiers de journaux intimes écrits depuis des années. Ils veulent transmettre mais ne savent pas comment en faire un livre. […] Je deviens le narrateur pour écrire comme si c’était lui qui écrivait. Il faut que j’oublie mon passé pour devenir « la plume » sans jugement. Mon métier demande une ouverture d’esprit totale et une abnégation au service du narrateur. La deuxième typologie de clients est ceux qui n’écrivent pas du tout. Ils ont peur de se perdre dans les détails. Je les questionne, je les enregistre et j’écris à chaque entretien, puis je leur fais un retour. Il s’agit d’une transmission pure, d’un témoignage de société. Je me suis rendue compte que cette démarche apporte à mes clients une meilleure connaissance d’eux. C’est presque un outil de développement personnel ! Elle permet d’expliquer certains côtés de leur vie, des connexions qu’ils n’ont pas vues. Nous allons plus loin que s’ils écrivaient eux-mêmes.

Que vous apporte ce métier ?

Il me permet de vivre de ma passion, des faire des rencontres incroyables, de développer une ouverture d’esprit parce que je deviens suffisamment intime pour comprendre la pensée et le mode de réflexion de mes interlocuteurs. Ce travail fait aimer les gens. Chacun a des richesses qui ne se voient que dans la profonde intimité de l’échange. Pour moi, c’est un super cadeau ! »

Josiane Kerjouan – Correspondante Oudon pour L’Echo d’Ancenis, N°9288 du 04/01/2024.

Retrouvez l’article ici !




Partager :